Visite de la Serbie

Dès mon retour de Belgrade, mes amis me posaient un tas de questions, des questions assez normales de la part de Français qui n’ont jamais visité la Serbie. Et pour plaisanter, je disais que ce serait plus facile de mettre tout cela sur un site web, au lieu de répondre à chaque question séparément. Alors aujourd’hui, à l’invitation du Blog Trotteur, je saute le pas. Je vous présente mes réponses à des questions fréquemment posées.

Kalemegdan

FOIRE AUX QUESTIONS

1. Où se trouve la Serbie ?

A vrai dire, cette question n’est pas posée fréquemment, mais comme il y a des gens qui l’ignorent, c’est une bonne introduction. La Serbie est un pays assez petit situé en Europe du Sud–Est. La Serbie a des frontières communes avec, entre autres, la Roumanie, la Hongrie, et la Croatie. Lorsque vous est là, vous pouvez profiter de la proximité de ces pays pour visiter au moins un d’entre eux.

2. Comment y aller?

Si vous ne voyagez pas avec une agence de voyage, il y a beaucoup de vols low cost, ce qui vous permet d’organiser votre départ comme vous voulez. Ma cousine qui a visité la Serbie l’année dernière, m’avait recommandé cette agence .

3. Je ne connais pas l’alphabet cyrillique, est-ce que ce sera difficile pour moi de se débrouiller là-bas ?

Pas du tout. Les Serbes connaissent l’alphabet latin aussi bien que le cyrillique, et vous pouvez voir l’alphabet latin partout. Bien-sûr, cela ne sert pas à grand chose si vous ne comprenez pas ce qui est écrit… et cela nous mène à la question suivante : comment communiquer en Serbe ?

4. Les Serbes parlent-ils le français ?

Je me rappelle d’un détail très sympa – les passeports de Serbie sont écrits en serbe et en français ! Pourtant, dans la plupart des cas, les Serbes ne parlent pas notre langue. À une autre époque, le français était très important dans le système scolaire serbe, mais peu à peu l’anglais a pris l’avantage, et aujourd’hui beaucoup d’écoliers serbes n’apprennent pas le français. Mis à part les traducteurs et les professeurs de français, les Serbes francophones ne sont pas nombreux….

5. Zut ! Et l’anglais ?

Vous aurez plus de succès avec l’anglais. Ce serait exagéré de dire que tout le monde le parle couramment, mais la majorité des gens le connaissent suffisamment bien pour communiquer.


6. Pourquoi as-tu décidé de visiter la Serbie ?

Il y avait plusieurs raisons. La première fois que j’ai envisagé la possibilité de visiter ce pays, c’était en juillet de 2013. Ma cousine a visité le festival Exit à Novi Sad cet été-là, et elle l’a adoré. En plus, j’aime les pays « extraordinaires. » (est-ce possible de ressentir de la nostalgie pour un endroit que nous n’avons jamais visité? Possible ou pas, c’est ce que j’ai senti en lisant cet article)

Exit Nick Cave 2013

Mais je n’ai pas assez d’argent pour les voyages exotiques et un séjour au Sri Lanka n’est qu’un rêve pour l’instant. Alors il fallait trouver l’exotique près de chez nous, et l’Europe de l’Est me semblait faire l’affaire. Malheureusement, ma première motivation pour ce voyage était le mal aux dents. Pas du tout romantique, je sais. Mais comme je ne suis pas très riche et que j’aime voyager, je devais renoncer aux vacances pour me faire soigner les dents en France. C’est pourquoi j’ai décidé d’aller faire du tourisme dentaire en Serbie

Le panorama Belgrade vu de Kalemegdan
7. Les dents ? Donc tu devais faire attention à tout ce que tu mangeais ! As-tu goûté les plats de la cuisine nationale?

Ce serait triste de visiter un pays seulement pour aller chez le dentiste, n’est-ce pas ? J’ai bien organisé mon séjour, j’avais du temps libre pour visiter la ville et, bien sûr, pour goûter les plats. J’ai été séduite par les délicieuses grillades serbes, que vous pouvez acheter dans les kiosques qui sont partout. C’était le meilleur barbecue de ma vie. J’ai aussi goûté le plat national, appelé « «sarma » – de la viande hachée enveloppée dans les feuilles de choux. Si vous allez dans les Balkans, vous devez absolument essayer.

Sarma
8. J’ai peur d’aller chez le dentiste, je l’évite même ici en France, y-a-t’il quelque chose d’autre à faire là-bas ?

Mais bien sûr! Chaque juillet à Novi Sad (à 80 km au nord de Belgrade) il y a le festival Exit que j’ai déjà mentionné.

Moi, j’étais en Serbie en août, et j’ai visité le festival intitulé Beer Fest à Belgrade. Il n’y avait que des concerts de chanteurs serbes, mais l’entrée était gratuite, et la bière était bon marché. Si vous êtes à Belgrade ou à Novi Sad, vous pouvez profiter de la proximité de la Roumanie, de la Hongrie et de la Croatie pour visiter ces trois pays.

Beer Fest Belgrade
Festival en Serbie la biere de Montenegro
9. Est-ce que tu veux revenir en Serbie? Qu’est-ce que tu ferais là-bas si tu reviens?

Absolument. Je voudrais revoir tous les endroits de Belgrade que j’ai déjà visité (j’espère quand-même que je n’aurai pas besoin d’aller chez le dentiste !) et je visiterais aussi la ville appelée Nis (on prononce Niche). Là, je veux visiter Mediana, le site archéologique romain, et la fameuse « Tour des crânes » qui a inspiré notre poète Lamartine. Je reviendrai sans doute, j’ai adoré le panorama de Belgrade et je songe à le revoir.

Forteresse de Petrovaradin la nuit

Oui, j’ai visité la Roumanie, plus précisément Timisoara. Cette ville est si proche de la frontière serbe, et si belle, que ce serait dommage de ne pas y aller. Puisque ma visite ne durait que quelques heures, l’unique caractéristique de Timisoara que j’ai aperçu était l’architecture. J’ai aimé l’architecture de Belgrade, et j’ai aussi aimé l’architecture de Timisoara, mais une seule promenade dans chaque de ces deux villes suffirait pour apercevoir la différence. Par exemple, même si les deux pays sont orthodoxes, les églises sont très différentes.


Si vous êtes passionnés de voyages, cette richesse culturelle dans une région assez petite sera un véritable délice.

Découverte de la région de Valencia
Découverte du site antique de Massada en Israël